Dans la sculpture polynésienne, qu’est-ce que représente un tiki ?

Un « tiki » ou un « ti’i « est selon le peuple Polynésien, une statuette représentant un Mi-homme ou encore un Mi-Dieu. Selon les légendes de leur culture, les polynésiens croient en la réincarnation de leurs ancêtres à travers ces statuettes sculptées. Quelles sont les étapes à suivre afin de réaliser une sculpture sur bois ? Existe-t-il des légendes autour de ces statuettes mythiques ?
Ci-dessous, vous saurez tout sur l’histoire des polynésiens et de leurs fameux « tiki « …

Un art minutieux

Il faut savoir que l’art de la sculpture peut se faire sur plusieurs matières différentes comme le bois, qui est la matière la plus utilisée et la plus facile a façonné mais il y a aussi la roche, le bronze, l’acier ou encore la résine, ce qui demande au contraire de longues heures de travail.
En général, concernant la sculpture d’un objet, il y a des étapes à suivre.
Tout d’abord, l’assemblage ; technique qui consiste à assembler des objets divers pour avoir un rendu plus esthétique afin de se faire une idée de la sculpture en tête. Ensuite il y a le modelage ; un procédé qui consiste à rajouter de la matière ou alors a supprimé le surplus de matière utilisée. Après il y a le moulage, c’est l’étape de la confection d’un moule qui permettra de donner forme à la statuette. L’étape d’après est purement manuelle, façonnage à la main de la matière à l’aide de quelques outils comme une gouge, un ciseau à lame creuse souvent utilisé pour réaliser des rainures, des maillets pour donner forme à la statuette, des papiers de verres pour lisser et polir la sculpture, une scie sauteuse, des râpes, etc.

Des légendes, des mythes, mais une seule tradition

Il faut savoir que l’art du « tiki » provient de légendes ancestraux et il faut être doué et connaisseur de ces petites statuettes car tout est une question de croyance comme dans toutes cultures. En effet, dans la tradition Polynésienne, tout doit se faire dans la foi mais surtout, un point d’honneur est mis sur le respect de la celle-ci, car sans toutes ces valeurs, le « tiki « est considéré comme inerte et n’a donc aucun pouvoir de protection.
Les Polynésiens sont un peuple autochtone fidèle aux valeurs de leur tradition que leurs ont légué leurs ancêtres, oui car en réalisant des « tiki « pour certains c’est une façon de garder contact avec leurs défunts ancêtres. De plus, le « tiki » représente la protection, comme pour la déesse Krishna en Inde, pour parler aux fameuses statuettes, il faut tout d’abord prier, saluer et lui faire une offrande, en retour le « tiki » vous offre une protection considérable contre toutes choses inattendues (accident, maladies) ou encore contre toutes personnes malveillantes susceptibles de vous faire du mal.
On retiendra que le « tiki « est un objet sacré dans la culture Polynésienne, pouvant se sculpter sur du bois principalement, elle assure une protection divine car selon les croyances religieuses du peuple Polynésien, ces statuettes sont des objets de très grandes valeurs affectifs car elles représentent la réincarnation de leurs défunts ancêtres.